Le 15 décembre au soir, nous avons eu l’occasion de participer au meeting politique de M.Erramache, et d’obtenir une interview en fin de meeting.

M.Erramache candidat aux élections des gouverneurs, a décidé de proposer à ces électeurs un meeting à 21h30 au stade d’Agglochori le 15 décembre.

Pendant ces 50 minutes, M.Erramache a eu l’occasion de présenter en premier lieu son programme en tant que gouverneur aux personnes qui étaient présentes, puis de finir par une petite foire aux questions, afin de répondre aux interrogations des plus curieux.

Crédit photo : Christ Nitram

À la fin de ce meeting, nous avons eu l’occasion, nous l’équipe du Grand Lecteur, d’obtenir une interview de M.Erramache pour lui poser nos questions.

Lors de la lecture du programme de M.Erramache nous avons pu voir qu’il souhaitait proposer une aide financière aux nouveaux habitants, nous avons donc voulu en savoir un peu plus.

Dans la présentation de votre meeting, vous dites proposer une aide financière aux nouveaux habitants, pouvez-vous nous en dire plus ?

Tom Muyer – Le Grand Lecteur

M.Erramache, nous a donc expliqué que la population Altos était une priorité pour lui. Qu’il était primordial que les citoyens puissent vivre dans de bonnes conditions, et en sécurité ! Il explique ensuite qu’il souhaite proposer une aide financière aux plus démunies pour les logements en subventionnant 50% ou 20% du prix total du bien en fonction du compte bancaire, des antécédents judiciaires…

Crédit photo : Christ Nitram

Pour notre seconde question, nous avons décidé d’aborder le sujet du service militaire que M.Erramache souhaite remettre s’il est élu.

Vous souhaitez remettre en place le service militaire, mais comment souhaitez-vous, vous y prendre pour imposer ceci à chaque citoyen ?

Tom Muyer – Le Grand Lecteur

M.Erramache, nous a donc expliqué que la gendarmerie possédait chaque identité des différents citoyens Altos, et qu’ils seraient alors tous convoqués par lettre avec accusé de réception pour les citoyens de plus de 21 ans, afin de réaliser une sorte de stage d’observation.

Il explique également que remettre le service militaire a pour but principal de recruter de nouveaux effectifs au sein de la gendarmerie en faisant découvrir le métier par un stage.

Pour notre troisième question, nous avons abordé le sujet de l’économie. Effectivement M.Erramache explique dans la présentation de son meeting qu’il souhaite baisser le prix des licences et proposer une aide financière aux entreprises émergentes, mais où va-t-il trouver l’argent nécessaire ?

Vous comptez baisser le prix des licences, et proposer une aide financière aux nouvelles entreprises émergentes, pensez-vous réussir à tenir financièrement cette île avec tous ces avantages ?

Tom Muyer – Le Grand Lecteur

Il explique que le poste de gouverneur est un gros grade avec de grosses responsabilités et qu’il faut avoir des idées hautes ! C’est pour cela qu’il souhaite renforcer le prix des amendes, et taxer les entreprises pour redonner cet argent aux personnes en ayant le plus besoin, et aux entreprises émergentes.

Crédit photo : Christ Nitram

Pour notre dernière question, nous avons souhaité aborder le sujet de la sécurité routière. 

Nous avons beaucoup de retours venant des marins-pompiers et de la gendarmerie sur les accidents routiers, qui continuent d’augmenter sans cesse, alors nous avons souhaité savoir si M.Erramache avait pour projet futur de mettre en place des éléments pour limiter les accidents routiers.

Nous avons beaucoup de retours au niveau des marins-pompiers, et nous voyons constamment des accidents de la route en ce moment, comptez-vous mettre en place des éléments pour rendre plus sur, la route de tous les jours ?

Tom Muyer – Le Grand Lecteur

Très sérieux sur ce sujet M.Erramache explique qu’il compte sévir et ajuster les peines pour faire comprendre aux automobilistes et aux motards qu’il faut faire attention sur la route, la sécurité avant tous. Il explique ensuite qu’une personne qui roule à 180km/h à la place de 130km/h est considérée pour lui comme un criminel, il n’accepte pas ça.